Groene Dag.org

made to trust nature

TOXEMIE
Le paradigme de la Toxémie  Conçu et développé par le Dr John H. Tilden, Le paradigme de la Toxémie postule que : "la maladie est une et unique, elle n'est que l'expression multiforme de l'intoxication, de l'encrassement des humeurs et des cellules du corps humain, qui entrave les fonctions normales de ses organes".  
 
Contraste  Il est clair que cette approche peut heurter les croyances du lecteur habitué à la "théorie microbienne", qui stipule "le microbe, voilà l'ennemi", que l'on aperçoit dans les cabinets médicaux.   Et pourtant, nombreuses sont les maladies, où le germe microbien n'est pas la cause de l'état inflammatoire (ex : rhumatisme, arthrite, arthrose, etc...).    Q : Alors, que croire ? Qui croire ? 
R : Ni l'un, ni l'autre, mais expérimenter. 
 
Note: Attention; il n'est pas dit ici, qu'il conviendrait d'expérimenter lorsque l'on est déjà malade, bien évidemment que non; mais chacun d'entre nous est invité à agir pour ne pas tomber malade..   
Nous avons tous, un jour ou l'autre, été touchés, atteints ou encore "frappés" par la maladie.   
Le médecin "traite la maladie"  Pour mémoire, il traite la maladie contre le microbe, contre le virus, contre la cellule maligne qu'il s'attachera à faire détruire. Il "traite contre la fièvre, contre l'inflammation, contre la douleur"; mais la cause est-elle pour autant supprimée ?     La maladie selon l'approche de l'Hygiène Naturelle  Le processus s'établit comme suit :  
= énervation
(affaiblissement)  
=> toxémie  
=>> élimination secondaire  
=>>> maladie.  
Cependant, il y a un précurseur : une alimentation défectueuse, qui fatigue les organes du sytème digestif, et une malnutrition diffuse et prolongée. Le défaut nutritionnel touche virtuellement chacun d'entre nous aujourd'hui. Presque tout le monde est suralimenté -
parmi les "nantis" du moins, mais sous-nutrit. 
 
Que peut faire la personne ?  - s'assurer d'une bonne fonction digestive  -- consommer des aliments, auxquels elle n'est pas allergique  -- s'assurer que ses mélanges ou combinaisons alimentaires soient digestes  -- s'assurer d'une bonne élimination   - savoir aménager des plages horaires bien différenciées d'assimilation et d'élimination   - bannir le grignotage entre les repas   Note: le corps humain ne sait pas gérer simultanément de manière efficiente les entrées et sorties, à l'instar de la circulation automobile dans un rond-point engorgé.  - s'assurer d'une élimination satisfaisante (en qualité et régularité, absence de constipation)     Une personne malade est bien souvent avant tout "une personne qui digère et élimine mal". 
Question: Existe-t-il une seule personne malade, qui bénéficie d'une bonne digestion, d'un transit intestinal satisfaisant et sans symtôme de constipation ?  
Le Dr John H. TILDEN est parfaitement clair à ce sujet -
lire "LA TOXEMIE EXPLIQUEE" 
_______________ 
Important: Penser à éliminer d'abord, à s'alimenter ensuite seulement.  Une personne en bonne santé dispose d'un "ventre plat" (condition nécessaire); une personne, dont le ventre est "proéminent", est indubitabblement confrontée à une santé défaillante.    Où est la différence entre un "ventre plat" et un "ventre proéminent" ?   La différence est au fond de la cuvette des toilettes. 
_______________ 
A lire: "
La Toxémie Expliquée" par John H. TILDEN (1851-1940) - 2006 (Toxemia Explained - 1935